Page d'accueil de ARC

Conférence de presse ARC du 21/06/2012

La conférence de presse et la présentation de la liste ARC a lieu ce premier jour de l'été, qui annonce la lumière, la belle saison, ... le soleil et la bonne humeur. Voilà ce qui caractérise aussi notre équipe ARC qui se présentera devant l'électeur le 14 octobre prochain.

Du renouveau grâce à ARC

Le « renouveau » a eu lieu, dans les finances, dans les pratiques, dans les projets déjà aboutis. Chaumont-Gistoux est « en ordre de marche », on peut à nouveau nourrir des projets ambitieux pour notre commune qui regorge de potentialités mais qui va devoir faire face aussi à d’importants défis.

A la tête de la Commune, avec Ecolo, depuis 6 ans, nous avons transformé les pratiques ancestrales de gestion en instaurant une véritable philosophie de l’intérêt général, du Service public au service du public, en modernisant l’administration communale, en la renforçant de nouvelles compétences, en intégrant des outils de gestion publique efficaces et en développant un véritable code de bonnes pratiques, dignes d’un service public autonome et indépendant d’intérêts particuliers. Nous avons, par cette volonté de changement avec des méthodes du passé, été l’opportunité d’une motivation nouvelle au sein du personnel communal en plaçant l’objectivité et le mérite comme valeurs essentielles.

Pierre Landrain, Luc Decorte, Natacha Verstraeten

ARC a aussi réussi son pari : nous avons stoppé l’hémorragie budgétaire. La spirale de l’endettement a été inversée, et nous rentrons depuis 6 ans des budgets à heure et à temps – ce qui ne s’était plus fait depuis 15 ans - et en équilibre dorénavant. Je tiens ici à saluer le rôle de notre échevin des finances, Pierre LANDRAIN. Nos finances sont assainies. Les chiffres qui ont été cités, ailleurs ou par d’autres, sur la hauteur de notre désendettement sont erronés. La présentation du Compte communal, qui aura lieu la semaine prochaine devant le Conseil, montrera que la réalité est encore bien meilleure que les bruits colportés.

Cette politique de rigueur a pourtant peu affecté nos habitants. Nous avons essentiellement fait des économies sur le fonctionnement de l’appareil communal : suppression des frais de représentations, investissement et économies d’énergies dans nos bâtiments, rationalisation des coûts d’utilisation et des commandes des différents services, recours systématique aux marchés publics, contrôle permanent du budget et des dépenses, mise en place d’une « veille » sur la pertinence des dépenses …