Page d'accueil de ARC
Accueil > Bilan > Réalisations > Finances communales

Finances communales

ARC a mis les éléments en place afin de redresser la barre et de conduire progressivement les finances communales à nouveau dans le positif.

Au moment des élections communales de 2006, la situation financière exacte de Chaumont-Gistoux n’était pas visible, mais il y avait à craindre que le résultat budgétaire et le niveau d’endettement ne soient pas très brillants. L’héritage d’une accumulation d’années aux mains d’un Receveur peu motivé et peu fiable a été une comptabilité communale opaque et non tenue à jour. En effet, l’équipe qui prend fonction fin 2006 doit se baser sur les derniers comptes officiellement disponibles, ceux de … 2002 !

Un premier défi sera de rattraper le temps et de présenter dans la foulée les comptes 2003, 2004 et 2005. Ceux-ci confirmeront hélas les craintes citées plus haut : la projection du résultat budgétaire 2006 fera apparaître un mali cumulé (perte) de 1,266,000 euros à l’exercice ordinaire. De plus le niveau de la dette communale atteint plus de 22 millions d’euros !

Plusieurs éléments vont permettre, heureusement, de redresser la barre et conduire progressivement les finances communales à nouveau dans le positif :

  • Un Echevin des Finances féru de gestion financière qui, très vite, verra clair sur les actions correctives à prendre et introduira une vue à LT des engagements financiers;
  • Imposition de coupes budgétaires où cela est possible;
  • Introduction progressive des moyens de suivi analytique des coûts;
  • Contrôle strict des budgets et dépenses des différents services communaux;
  • Recouvrement renforcé des créances communales diverses;
  • Achat de nouveaux logiciels permettant une gestion plus efficace;
  • Renégociation avec les banquiers des contrats d’emprunt;
  • Renégociation avec les assureurs des contrats d’assurance;
  • Sélection prudente des nouveaux emprunts nécessaires à certains investissements;
  • Meilleure planification des contributions au Fonds de Pension de l’administration;
  • Introduction d’un contrôle budgétaire trimestriel strict;
  • Engagement d’un nouveau Receveur Communal, en place du précédent ; son équipe et lui permettent, de manière rigoureuse, la production de chiffres fiables qui deviennent des outils décisionnels pour une meilleure gestion;
  • L’augmentation nécessaire des taxes communales i.e. les additionnels à l’impôt des personnes physiques (IPP) passant à 8% et au précompte immobilier (PI) passant à 2,200. – légèrement inférieur à la moyenne du BW. Etc...

Au bout du compte, les chiffres du compte 2011 montrent un boni cumulé (profit) de plus de 3,5 millions d'euros ; Dans le même temps le niveau de la dette est descendu à 18 millions d’euros.

Evolution du compte et de la dette à Chaumont-Gistoux (en euros)
Type 31/12/2006 31/12/2011 Différence
Compte budgétaire Mali 1.266.218 Boni 3.543.867 Gain de 4.810.085
Dette 22.360.018 18.045.320 Diminution de 4.314.698

Nous restons malgré tout attentifs à maintenir une gestion rigoureuse de nos finances car l'environnement économique reste incertain.

Lisez notre programme sur les finances