Page d'accueil de ARC
Accueil > Bilan > Réalisations > Parc à containers

Parc à containers

La construction du PAC de Chaumont-Gistoux et sa mise en fonction devraient se dérouler en 2013. Les mesures nécessaires seront prises par la commune afin d’éviter tout problème de mobilité et de préserver la sécurité des usagers sur les voies d’accès concernées par cette infrastructure.

La production toujours croissante de déchets, en particulier les déchets ménagers, impliquent que les autorités, à tous les niveaux de compétence (européenne jusque communale), anticipent et prennent aujourd’hui les décisions qui permettront une gestion optimale de nos déchets dans les années à venir. Cela passe par la construction et la gestion de parcs à containers (PAC) dans les entités communales, souvent prises en charge par des Intercommunales, l’IBW, en ce qui concerne les communes de la province du Brabant Wallon.

Chaumont-Gistoux a été pionnière lorsqu’elle décida en 1991 d’être la première commune en Brabant Wallon candidate à l’installation d’un PAC sur son territoire. Las, les 6 projets soumis par l’IBW depuis n’ont pas vu le jour. Les contraintes actuelles en matière de déchets, la saturation d’autres PAC, la solidarité voulue avec les autres communes et la fermeture annoncée du PAC de Louvain la Neuve pour cause de capacité insuffisante imposent des actions responsables. Chaumont-Gistoux a donc décidé en 2009 de concrétiser cette volonté, déjà manifestée en 1991, d’installer un PAC sur son territoire. L’emplacement retenu se situe au Laid Burniat, à l’angle de la rue de Chastre et du chemin de Vieusart.

L’investissement, estimé à 500,000 euros, sera principalement à charge de la Région (85%) et de l’IBW (15%) ; la contribution de la Commune se limitera à l’acquisition d’un terrain de ±70 ares pour une valeur de ±23,000 euros, financés à hauteur d’un tiers par l’UCL. Ces investissements sont rapidement rentabilisés pour la communauté, sachant qu’ainsi le coût annuel par habitant pour la gestion d’un PAC est de 11 euros et qu’il serait de plus de trois fois supérieur si ces déchets se retrouvaient dans des poubelles ‘classiques’.

La construction du PAC de Chaumont-Gistoux devrait débuter en 2011 et sa mise en fonction est prévue pour 2012. Les mesures nécessaires seront prises par la commune afin d’éviter tout problème de mobilité et de préserver la sécurité des usagers sur les voies d’accès concernées par cette infrastructure.

La collecte des encombrants

Pourquoi avoir supprimé la collecte des encombrants à Chaumont-Gistoux?

Il faut d'abord savoir qu'à partir de 2010, la gestion de ces déchets dits "encombrants" était devenue beaucoup plus complexe et plus coûteuse (aujourd'hui, le traitement seul coûte 115,12 euros la tonne!) et que leur mise en décharge était devenue interdite.

Le maintien du système de collecte des encombrants tel qu'il existait en 2010, aurait coûté 62.000 euros de plus et nécessité une augmentation de la taxe communale de plus de 20%.

Pour rappel, quatre types de filières de collecte des encombrants existent toujours :

  • Le réseau des parcs à conteneurs. Après 11 ans d'attente, Chaumont-Gistoux aura enfin son propre parc;
  • Les entreprises dont l'objet social est la récupération et le recyclage d'objets encore en bon état tels que des vêtements, du mobilier, du matériel informatique récent, de l'électroménager, des jouets, des livres...(Terre, Petits Riens, ressourceries...);
  • Les sociétés privées spécialisées dans la collecte et le traitement de déchets non valorisables ou trop importants en volume ou en poids pour être transportés par les habitants (Location de conteneurs, "vide-greniers"...);
  • Le porte à porte personnalisé sur simple appel téléphonique (de janvier à décembre). Il s'agit d'un service proposé par l'IBW (Intercommunale du Brabant wallon) en collaboration avec la commune qui prend en charge un montant forfaitaire de 30 EUR par intervention limitée à 3 mètres cube.