Page d'accueil de ARC
Accueil > Programme > Action sociale, Aînés et Personnes handicapées

Action sociale et Aînés

Etat des lieux

Un travail en réseau

Pour rencontrer efficacement l’objectif déterminé par ARC et éviter les déperditions d’énergie et de moyens, l’ensemble de l’action sociale a été confiée au CPAS hormis le logement, la jeunesse et l’emploi (même si le CPAS a été un acteur important dans ce cadre : création de logements, mise à l’emploi, été-jeunes, stages jeunes). Nous  n’avons pas voulu fonctionner avec un pôle social à la commune et un autre au CPAS. Ce choix, outre ses aspects de cohérence et d’économies, renforce le CPAS dans son rôle de carrefour social, auquel on ne s’adresse pas seulement lorsque l’on se trouve dans une situation inextricable mais pour toute demande d’information ou de service à caractère social. Cela favorise un travail de prévention et en réseau, au bénéfice de chaque citoyen de Chaumont-Gistoux.

L'ouverture

Dans le cadre de l’ouverture du CPAS, le bâtiment du 9 rue Zaine accueille de nombreuses activités : formations, expositions, réunions, conférences, permanences et dépistage, dons de sang, … qui amènent un public large à fréquenter le Centre. Le CPAS sort aussi de ses murs pour aller à la rencontre des élèves, des nouveaux habitants, d’autres professionnels, …

Dans le même esprit d’ouverture, pour démultiplier les forces et éviter les doubles emplois, nous avons initié plusieurs lieux favorisant un travail en réseau et en partenariat au départ de la Coordination sociale et du Plan de cohésion sociale. Sur base de ces rencontres, nous avons déterminés quatre axes d’actions prioritaires : la violence intrafamiliale, le manque de logements de qualité, l’isolement des personnes âgées, les assuétudes. C’est ainsi qu’ont été mis en place divers services répondant aux besoins et aux attentes de la population :

  • le service volontariat qui amène la rencontre de la bonne volonté et de la disponibilité des uns et des besoins d’aide des autres : transport, compagnie à domicile ou pour des activités culturelles, …, école des devoirs,…
  • la consultation juridique de 1ère ligne durant laquelle un avocat offre gratuitement une écoute et une orientation qu’il s’agisse de questions de bail, de séparation,…
  • la médiation de dettes, en partenariat avec les CPAS de Perwez et de Villers-la-Ville
  • l’espace public numérique, situé en face de l’administration communale, qui propose un accès gratuit à des ordinateurs et à internet, avec l’aide ou non d’un animateur expérimenté, ainsi que des formations, des sensibilisations, …

Accompagnement vers l'autonomie

En matière d’aide directe aux personnes en difficulté financière, l’approche privilégiée est l’accompagnement vers l’autonomie, notamment via une politique volontariste d’insertion socio-professionnelle et d’autres soutiens en terme de santé notamment.

Sur proposition du groupe de travail « Violences intrafamiliales » , un recueil de 25 recommandations a été adopté par le Conseil communal et par le Conseil de l’action sociale. Chaumont-Gistoux s’est déclarée « Commune qui dit NON à la violence intrafamiliale », a apposé ce logo sur tous ses courriers et mis en place de nombreuses actions (sensibilisation via les commerçants à l’occasion du 25 novembre, sensibilisation des enfants via la Journée de la diversité ou Place aux enfants ou la présence de livres sur le thème de l’égalité des genres dans les écoles, permanences d’une psychologue et d’une avocate de l’asbl Les Tamaris, …).

En matière d’accueil des demandeurs d’asile, le CPAS a aménagé un appartement pour deux personnes rue Zaine financé à 100% par un subside de FEDASIL (logement qui sera disponible ensuite pour des citoyens de Chaumont-Gistoux), en lieu et place de l’appartement sis au Centre sportif. Dans un souci de solidarité et d’interculturalité, nous collaborons chaque fois que possible (car ils sont situés sur une autre commune) avec Les Logis de Louvranges qui accueillent de jeunes mamans demandeuses d’asile avec leurs enfants.

Aide aux personnes handicapées

Pour améliorer la qualité de vie des personnes handicapées, nous nous sommes appuyés sur deux « outils » :

  • nous avons mis en place notre « handi-contact », bien connu (et reconnu) dans toute la  la commune, point de référence pour tous les citoyens où aboutissent les questions, demandes, interpellations ;
  • le Conseil consultatif communal de la personne handicapée, CCCPH, composé majoritairement de personnes handicapées ou de leurs proches, qui a travaillé sur quatre axes :
    • l’information et la sensibilisation : participation à plusieurs activités organisées par la Commune et auprès des enfants, actions à l’occasion de la journée internationale de la personne handicapée le 3 décembre, …
    • l’accessibilité et la mobilité : promenade adaptée, site internet accessible, accès et places de parking réservées pour les personnes handicapées à plusieurs endroits de la commune particulièrement auprès de la Commune et du CPAS ;
    •  loisirs pour tous : ce groupe réunit une à deux fois par mois des personnes intéressées par une activité culturelle, une promenade, une activité créative,… parmi lesquelles les personnes en situation de handicap, âgées ou isolées ou tout simplement en recherche d’une activité intéressante, conviviale et accessible sur tous les plans (financier, transport, …) ;
    • le projet de centre de jour pour personnes adultes atteintes d’un handicap mental léger à modéré  n’a pas avancé, il faudra le mettre en lien avec un futur projet logement du CPAS (mise à disposition de l’infrastructure, …).

Grâce à un subside de la Région wallonne et en partenariat avec une dizaine d’autres Communes du Brabant wallon, nous avons initié une permanence itinérante appelée "Sour’Dimension" pour rendre tous les services communaux et de CPAS accessibles aux personnes sourdes et malentendantes.

Reportage TV Com du 09/07/2012 sur Sour'Dimension

Propositions 2012

A Chaumont-Gistoux, chacun peut vivre dans la dignité quel que soit son âge, sa santé, sa situation familiale...

  1. Maintenir le travail en synergie de tous les acteurs
    • anticipation des besoins d’aide du CPAs, encourager le demandeur à consulter avant qu’il ne soit mis au pied du mur, maintenir l’accent d’ouverture à tous, favorisant un travail de prévention au bénéfice de chaque citoyen ;
    • poursuivre la dynamique de travail en réseau de tous les acteurs dans un objectif d’accompagnement vers l’autonomie ;
    • actualiser dans le temps les priorités sur base des réflexions de la Coordination sociale et dans le cadre du plan de cohésion sociale qui réunit tous les acteurs communaux ;
    • valoriser l’action des bénévoles.
  2. Poursuivre et développer des actions sur des thématiques spécifiques
    • mettre en place un service d’accompagnement spécifique dans le domaine de l’énergie (audit et aides en matières énergétiques, rechercher des partenariats avec d’autres CPAS) ;
    • lutter contre la fracture numérique, en amplifiant le travail de l’Espace numérique citoyen, en favorisant des contacts intergénérationnels ;
    • poursuivre et développer la sensibilisation pour la prévention et l’accompagnement dans le domaine des violences intrafamiliales ;
    • Conseiller en énergie (guichet de l’énergie), à disposition et de la Commune et du CPAS.
  3. Emploi et action sociale
    • mettre en place une coordination pour l’insertion professionnelle : développer sur le terrain les synergies entre différents acteurs communaux : l’ALE-Agence Locale pour l’Emploi, l’asbl Espoir et Dynamisme, le CPAS, les services communaux ;
    • informer sur les services et missions de chacun ;
    • explorer des pistes ou projets porteurs d’insertion (tel une ressourcerie,…) ;
    • Art 60 ; encourager la formation suivie de l’engagement , débouchant sur des engagements durables.
  4. Hébergement des ainés
    • poursuivre la réflexion visant à mettre en place une maison de repos publique dans le cadre d’une intercommunale « Ardennes brabançonnes » (Beauvechain, Chaumont-Gistoux, Grez-Doiceau, Incourt) ; structure d’hébergement pour les personnes âgées : maison de repos et de soins, lits « court séjour », avec une perspective de « résidence-services » (rechercher les pistes innovantes de partenariat / financement pour un tel projet) ;
    • continuer à diversifier les services permettant le maintien à domicile des personnes âgées, aussi longtemps que cela correspond à leur volonté : notamment la maison de jour, les conventions avec les services d’aide à domicile, la plate-forme « Bien vivre chez soi »,... ;
    • explorer les pistes de l’« habitat-kangourou » intergénérationnel et de l’ « habitat partagé », assurer sa promotion grâce à un accompagnement adéquat.
  5. Mobilité
    • poursuivre et développer les actions du service volontariat du CPAS (déplacement des personnes, compagnie à domicile, dépannage et bricolage à domicile,...) en collaboration avec Taxi-Senior, Patients-Assistance, … pour la partie « transports », favoriser le développement d’un service d’offre de co-voiturage ;
    • solliciter le développement de l’offre TEC sur la commune ;
  6. Participation des aînés à la vie locale
    • affirmer le principe de l’accès des aînés à tous les aspects de la vie locale comme une notion transversale (accès financier, mobilité,...);
    • favoriser les activités intergénérationnelles en facilitant la réalisation de projets proposés par des acteurs de la commune (service ATL, Ecole des devoirs, mouvements de jeunesse, Eté solidaire,..) au moyen d’un appel à projets, de la mise à disposition de locaux,... ;
    • rechercher tous les moyens de joindre le public aîné (toutes-boîtes « aînés », page spéciale « aînés » dans Amalgame et sur le site communal, répertoire des activités « aînés », ...) ;
    • en liaison avec l’Espace Public Numérique, favoriser la participation active des aînés à l’échange d’informations les intéressant par le biais d’une plate-forme facebook: « Seniorbook » ;
    • identifier les besoins et les attentes des seniors, renforcer la mission de la personne de référence pour ce public, susciter la mise en place d’un Conseil consultatif des Seniors.