Page d'accueil de ARC
Accueil > Programme > Accueil de l'enfance et famille

Accueil de l'enfance et famille

Etat des lieux

Durant cette législature, une attention particulière a été apportée aux politiques menées en matière familiale et d’accueil de l’enfance. Nous avons ainsi choisi de miser sur « les adultes de demain » via l’éducation, la prévention et la citoyenneté. Voici l’essentiel de nos réalisations.

  • Le nombre de places d’accueil a plus que doublé à Chaumont-Gistoux entre 2006 et 2012 (de 59 à 139 places), principalement grâce à l’ouverture des 2 milieux d’accueil par le CPAS « Bruyères et Coquelicots » et « Chant de blés », à la mise à disposition de locaux pour les 3 duos de co-accueillantes (lSBW à l’Espace Perez et La petite maison dans la prairie à Bonlez) et au soutien apporté à des milieux d’accueil privés (prise en charge de la visite des pompiers,…).
  • Outre la quantité, nous avons soutenu la qualité des milieux d’accueil en développant, avec l’ONE, au travers de la concertation communale de l’enfance, des informations et réflexions sur le sommeil du jeune enfant, son alimentation, l’importance du jeu,… en proposant des formations le samedi destinées aux accueillantes autonomes, …
  • Les partenaires que constituent les parents, principaux éducateurs, ne sont évidemment pas oubliés. Au départ de cette même concertation, qui réunit les acteurs locaux intervenant auprès des enfants de 0 à 6 ans, nous organisons le Salon des jeunes et futurs parents qui présente de manière active et ludique les services et personnes-ressources sur la Commune. Nous avons aussi initié une réflexion sur la transition « milieu d’accueil/école» valorisant ainsi une approche globale de l’enfant. C’est la Coordination Accueil des enfants durant leur Temps Libre qui fait lien entre l’ensemble de ces intervenants.
  • Les précieuses actions de terrain menées par la Consultation pour enfants de l’ONE, la Ligue des familles ou encore des associations telles que Timoun (sages-femmes) ont été soutenues également en terme d’information, de mise à disposition de locaux, de travail en réseau aux côtés des familles, de mise à l’honneur des volontaires et des associations,...
  • La plaine de jeux du Centre sportif est en complète rénovation de manière à en faire un réel lieu convivial pour les familles et la question d’espaces de jeux de type « agoraspace » décentralisés dans les villages est posée dans la vaste enquête sportive lancée auprès de la population.
  • Dans l’examen des décisions générales ou individuelles à prendre par la Commune ou par le CPAS, nous sommes toujours attentifs à la situation familiale (familles monoparentales, nombreuses, …).
  • L’éducation à la citoyenneté des enfants est « travaillée » dans les conseils de classe, de coopération, … mis en place pratiquement dans toutes les écoles aujourd’hui (plutôt que dans un conseil communal des enfants déjà plus éloigné et moins à la portée d’enfants de 6 à 12 ans, qu’ils commencent avec des décisions qui les concernent directement et dont ils peuvent être acteurs et responsables), ainsi que lors de la Journée de la diversité à laquelle participent tous les enfants des 4ème primaires et la fabuleuse journée « Place aux enfants » pour les enfants de 8 à 12 ans.

Propositions 2012

Favoriser la synergie des acteurs pour le meilleur accueil des « adultes de demain »

  1. poursuivre le soutien à la création de places d’accueil publiques et privées pour les petits jusqu’à 3 ans, de qualité et accessibles, avec recherche de toute opportunité de subsides car le nombre de places d’accueil n’est toujours pas suffisant pour répondre à la demande des habitants de Chaumont-Gistoux ;
  2. poursuivre toute la dynamique du travail en réseau des différents acteurs afin d’améliorer encore le service rendu aux familles ;
  3. assurer l’information vers les familles sur les services et ressources disponibles et sur des thématiques d’actualité (conférences ou projets ponctuels, mise en place d’un pôle petite enfance) ;
  4. maintenir l’attention sur l’accueil des enfants en situation de handicap ;
  5. continuer de mettre l’accent mis sur les conditions de vie saine : alimentation équilibrée et activité physique (suite de la « commission manger-bouger », poursuite des travaux d’insonorisation des réfectoires scolaires, etc.); 
  6. veiller aux actions d’éducation à la citoyenneté (place aux enfants, Journée de la diversité…), mettre un accent sur les activités intergénérationnelles ;
  7. maintenir et élargir l’initiative communale de plaines de jeux, poursuivre la dynamique d’accueil extrascolaire (accueil de qualité des enfants dans leur école dès 7h et jusqu’à 19h, école des devoirs);
  8. développer les collaborations avec les clubs sportifs, les associations locales, les mouvements de jeunesse.